Voyage en Inde du Nord : Les plus beaux monuments et endroits à découvrir absolument

0
496
L'Inde du nord Varanasi

Partir en Inde Nord est l’assurance d’un voyage riche en découvertes et en émotions. Un voyage dans cette partie de l’Inde nous fait toujours penser aux palais, forteresses, marchés et saris colorés du Rajasthan. Mais nous savons tous qu’il y a plus que cela. Pour ne rien rater de ce voyage, faites un peu de safaris au parc de Bandhavgarh, plongez au cœur de Varanasi pour un petit aperçu des rites ancestraux, partez sur les traces de Bouddha ou offrez-vous une parenthèse verte à Shimla. Pour vous aider à tracer votre itinéraire, voici les incontournables de ce voyage.

Shimla : Vivez l’expérience de l’été indien

C’est à Shimla que l’été indien prend tout son sens. Il y fait frais et la végétation est luxuriante. C’est une destination à part entière pour les nouveaux mariés indiens. À noter que la ville se trouve à 2200 m d’altitude, la meilleure façon de profiter de ce petit paradis montagneux serait la randonnée à pied ou à cheval. La ville dispose aussi de quelques lieux dignes d’intérêt comme Chail, Naldehra, Kufri, Mashobra. Si vous aimez les sports d’hiver, vous trouverez votre bonheur à Kufri.

Tous les ans, des millions de pèlerins s’y rendent. Durant la journée, vous apercevrez des fidèles le long des berges (ghats) en train de faire leur rituel d’ablution. La nuit, l’ambiance est chargée de spiritualité. Vous verrez d’un côté des pèlerins faire leur prière et de l’autre des fidèles citer des incantations.

Si vous êtes passionné d’histoire, vous trouverez votre bonheur à Varanasi. La ville abrite, en effet, plus de 1500 édifices religieux, dont le célèbre temple de Kasi Vishvanath que l’on appelle aussi Temple d’or en raison de sa coupole recouverte d’or.

Darjeeling pour une parenthèse verte

Du haut de ses 2000 mètres d’altitudes, Darjeeling est l’endroit idéal pour se ressourcer. Ses montagnes et plaines verdoyantes ainsi que son éloignement géographique font de cet endroit un véritable havre de paix pour ceux qui souhaitent pratiquer du yoga ou faire de la méditation. Les amateurs de randonnée ne sont pas en reste, car Darjeeling offre une possibilité infinie de trek dans l’Himalaya. D’ailleurs, l’Observatory Hill offre un magnifique panorama sur toute la chaîne de l’Himalaya. Pour voir Kanchenjunga, il vous suffit de vous rendre au Tiger Hill.

Les temples de Khajuraho

S’il y a bien des sites qui représentent l’Inde sur le plan international, les temples de Khajuraho devraient être en haut de la liste après le Taj Mahal. Ils ont été édifiés entre le IXe et le XIIe siècle et ils sont encore en bon état de conservation.

L’ensemble des monuments a été minutieusement représenté. Coté sculpture, différents aspects de la vie à l’époque des Chandela sont illustrés par des scènes de la vie courante, la bataille, mais aussi érotiques. Notez que seuls 5% de la surface sculptée sont constitués de sculptures érotiques.

Les temples de Khajuraho sont classés en trois groupes : le sud, l’est et l’ouest. Ce dernier est classé patrimoine mondial par l’UNESCO.

Le temple d’or d’Amritsar

Il s’agit du temple le plus sacré du Sikhisme, une religion du Nord de l’Inde. Son vrai nom est Harmandir Sahib. L’appellation : « Temple d’Or » est due au revêtement de sa partie supérieure en plaques et feuilles d’or. L’ambiance y est si reposante, car le temple est envahi par une ferveur absolue.

Le palais des vents à Jaipur

Appelé aussi Hawa Mahal, le palais des vents a été construit vers la fin du XVIIIe siècle en l’honneur des femmes du Zenana harem hindou. Le maharajah Sawai Prapap Singh leur permettait d’admirer la vue vers l’extérieur, mais en toute discrétion. D’où les 953 fenêtres et niches qui embellissent la façade. À part ce plaisir des yeux, la structure de l’édifice permet aussi une meilleure ventilation de toutes les pièces du palais.

Orchha et ses remarquables temples, palais et murailles.

Peu fréquentée par les touristes, la ville d’Orchha est pourtant une cité emblématique de l’Inde. Depuis sa construction (XVIe siècle) jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, elle était la capitale des rajahs Bundela. A partir de cette date jusqu’à nos jours, il ne reste plus que des ruines médiévales abritant des tombeaux royaux, de multiples temples et palais comme le Chaturbhuj Temple, Ram Raja Temple, Raj Mahal, Jehangir Mahal, Lakshmi Narayan Temple.

Néanmoins, la ville reste paisible et authentique. C’est une autre facette de l’Inde qui mérite d’être découverte.

Le fort de Chittorgarh

Classé patrimoine mondial par l’UNESCO en 2013, le fort de Chittorgarh appelé aussi Chittor est considéré comme l’un des plus grands forts en Inde. Il s’étend sur 700 hectares et est délimité par une ceinture d’enceinte de 13 kilomètres dont l’accès est renforcé par 7 portes en pierre massive. Outre cette construction défensive, l’ancienne capitale du Mewar a aussi une histoire remarquable. Chittor faisait l’objet d’attaques successives. Au moment de la défaite,  ses habitants pratiquaient le jauhar, une coutume qui leur permettait de se sacrifier au combat ou de s’immoler par le feu pour éviter de se rendre à leurs adversaires.

Le site abrite deux palais (Rana Kumbha et Padmini), de plusieurs temples et deux tours : celle de la victoire – Vijay Stambha, et celle ornée de sculptures – Kirti Stambha.

Le parc national de Bandhavgarh

Construit en 1968 sur une aire de 448km² (105km² à l’origine), ce parc est une importante réserve de tigres du Bengale. On y recense, actuellement, plus d’une cinquantaine de ces félins. Le parc de Bandhavgarh abrite aussi plus de 250 espèces d’oiseaux, près de 111 différentes sortes de papillons, 16 types de serpents et plus de 35 espèces de mammifères dont le grand bœuf, le nilgai, le bison indien, le sambar et le cerf.

Le parc bénéficie d’un riche biotope ce qui explique la diversité de sa flore. La végétation y est particulièrement dominée par le sal (Shorea robusta), un arbre endémique d’Inde très prisé dans les constructions et la charronnerie. Il est pousse très vite et est beaucoup plus tenace que le teck.

La grande muraille d’Inde

Avec ses 36 kilomètres de longueur et ses 7 mètres d’épaisseur, la muraille du fort de Kumbalgarh détient le record de grande muraille au monde après celle de la Chine. En plus d’être un lieu chargé d’histoire, le fort de Kumbhalgarh abrite de magnifiques palais et temples dont 360 lieux de culte majoritairement jaïns. Les forêts qui l’entourent ont été classées réserve naturelle depuis 1971. Vous pouvez y observer des ours lippus, des antilopes tétracères, des léopards, plus de 200 variétés d’oiseaux et de nombreux autres animaux.

Cette liste est exhaustive, mais elle vous permettra de tracer un itinéraire hors des sentiers battus même pour un premier voyage en Inde du Nord.