+ de visites, + de contacts, + de ventes. Votre annonce ici...

Un incontournable lors de votre voyage à Sainte-Marie : les piscines naturelles d’Ambodiatafana. Sur la piste du nord, passé le phare Albrand, se situe un coin paradisiaque constitué de trois bassins à vagues. Ils forment les piscines naturelles d’Ambodiatafana (un bassin d’eau de mer formé par une barrière de roches noires déchiquetées). Ces piscines naturelles sont séparées de l’océan Indien par une porte granitique d’environ 100m. A chaque marée, la mer remplit ces bassins naturels en s’écrasant contre les rochers, offrant un formidable spectacle pour les amateurs de sensation forte.

Piscines au pluriel car il y en trois

La plage et les piscines sont sacrées et il y a beaucoup de tabous(fady) à respecter. A la piscine d’Antsarikelitry, les pieds doivent être nus car en ce lieu sacré très fréquenté par les lojoharo, tongs et sandales sont tabous. Les Saint-Mariens s’y recueillent, y font des offrandes en jetant des pièces ou des billets dans le creux d’un rocher à l’occasion d’un vœu. Un guide est obligatoire de ce fait.

+ de visites, + de contacts, + de ventes. Votre annonce ici...

Pas très loin de là se trouve la deuxième piscine naturelle, celle d’Antsarirabe. Prise entre palmiers et rochers, ses eaux calmes et translucides invitent à y piquer une tête. Température moyenne 30 degrés, le rêve ! Quand la mer est assez haute, elle y projette ses vagues et l’on a droit alors à une séance de balnéothérapie. Une vraie piscine à vagues !

La troisième piscine, plus au sud, est un petit lagon. Le courant y est plus violent et la baignade déconseillée. Juste pour le plaisir des yeux.

piscine naturelle 3

L’océan est trop rude pour y nager de juin à septembre, mais elles sont absolument idylliques au printemps et en été (d’octobre à février). Les dunes de sable au fond de la plage offrent des vues panoramiques phénoménales sur l’île.