kitsurf

Les 4 828 km de côtes de Madagascar ne demandent qu’à être exploitées. Ici, on ne parle pas d’exploitation de ressources marines, mais de nautisme, discipline dans laquelle la Grande île est réputée avoir un potentiel non négligeable.

Le kitesurf et la planche à voile

Kitsurf

Les littoraux Nord, Est et Sud de l’île présentent des spots de surf intéressants. La mer de la partie Ouest est un peu trop calme pour ce sport nautique. Cela n’empêche pas les débutants d’en profiter à cœur joie pour s’initier à Nosy Be, au large de ses îlots situés à proximité. Ce sont surtout le kitesurfing et la planche à voile qui se développent dans cette contrée. Des cours y sont dispensés. Les prestations sont disponibles pour tous les niveaux d’aptitude. Vous pouvez louer le matériel sur place. Nosy Faly, entre Nosy Be et l’île Rouge, la mer des îles Mitsio, les baies d’Ambatozavavy et d’Ampasindava comptent parmi les meilleurs sites de pratique.

Le windsurf

Les surfeurs raffolent des vagues de Monseigneur à Taolagnaro (Fort-Dauphin) au Sud-Est de Madagascar. Du côté du Canal de Mozambique, il y a la houle de Lavanono, dans la région Androy, toujours au Sud mais plutôt à l’Ouest. À l’Est, les déferlantes de Mahambo font parler d’elles au niveau international. Une école de surf y est implantée. Au Nord, citons la baie des Sakalava. Vous naviguez à 17 km d’Antsiranana (Diego-Suarez) pour trouver un spot de surf vraiment intéressant.

En résumé, ce ne sont pas les sites qui manquent dans la Grande île, mais plutôt la communication entre les habitants, les amateurs et les professionnels du surf. Donc, une première chose qui mérite votre attention avant de vous lancer au surf à Madagascar : l’île est une terre de croyances. Il faut donc bien se renseigner sur les us et coutumes villageoises, et respecter ces derniers à la lettre afin d’éviter les ennuis.