On en rencontre au Parc National Masoala

Située au Nord-Est de Madagascar, la baie d’ Antongil, le Parc national de Masoala est une merveille de biodiversité. Forêt Primaire inscrite au patrimoine Mondial de l’UNESCO, parc marin, site encore très protégé. c’est la plus belle région de Madagascar.

Situé au nord-est de Madagascar, le Parc national de Masoala couvre environ 400 km de forêt tropicale ainsi que trois parcs marins. Le parc dispose de dix espèces de lémuriens, dont l’Aye-Aye : le plus grand des primates nocturnes du monde.

S’avançant dans l’océan Indien en une mosaïque d’épaisses forêts tropicales qui descendent en cascade jusqu’aux rouleaux de la mer depuis les falaises de la région Sava, c’est l’un des endroits les plus vastes et les plus chaudement protégés du pays.

 

Le parc abrite également une gamme diversifiée d’oiseaux et de reptiles, y compris la grenouille tomate, nommée ainsi à cause de sa couleur rouge vif. Les parcs marins Tampolo, Ambodilaitry et Ifaho ont été faits pour la plongée sous-marine et les aventures en kayak.

Les falanoucs, les geckos à queue de feuille et les lémuriens rares se rassemblent tous dans le vaste territoire de 2 300 km2 qu’est le parc national de Masoala.

Aujourd’hui, les visiteurs peuvent venir se promener sur les célèbres sentiers du Cap Est et d’Alohatrozana, pour voir les forêts vierges qui habillent le rivage sur toute sa longueur.

Quand la forêt rencontre la mer, le paysage est tout simplement à couper le souffle. Une vue inoubliable qui fait partie des cadres exceptionnels que nous offre le Parc National Masoala. Situé dans le Nord-Est de la Grande Ile, la plus grande Aire Protégée de Madagascar National Parks, en termes de superficie vous fera « découvrir » tous les sens du mot « découverte ».

La forêt, ornée par de nombreuses cascades, des étendues de marécages et de mangroves, abrite de nombreuses espèces d’orchidées, une cinquantaine d’espèces de palmiers dont l’endémique palmier trièdre et la plante carnivore Nepenthes masoalensis. Faisant partie des forêts humides de l’Atsinanana, classé patrimoine mondial de l’UNESCO, ce site est également le refuge d’une faune exceptionnelle, à un taux d’endémicité élevé.

La vue du ciel est embellie par les 102 espèces d’oiseaux. Parmi eux, le hibou rouge de Madagascar.

Sur terre, les lémuriens sont bien évidemment au rendez-vous. Perché sur les arbres, l’Aye-Aye, un drôle de lémurien nocturne vous étonnera avec « ses oreilles de chauve-souris, les soies du sanglier, les mains du singe et la queue du renard ».

Poursuivant la visite, le Parc National Masoala n’a pas encore fini de vous surprendre. Avec la présence des récifs coralliens, vous découvrirez directement la grande variété de poissons marins de toutes les couleurs et de toutes les tailles. Un espace marin qui accueille des baleines à bosse et des dauphins de juillet à octobre. Alors, envie d’une aventure extraordinaire ? Le Parc National Masoala vous attend.

1Quand aller au Parc national Masoala ?

Le Parc National Masoala se trouve dans la région la plus humide de Madagascar, une forte précipitation y est enregistrée surtout en dernier trimestre de l’année. Il hérite du climat tropical chaud et humide du nord-est de l’île. La période la plus propice pour sa visite s’étend de juillet à décembre.

Retour