Le massif du Makay suivre les traces des aventuriers du monde perdu
© Evrard Wendenbaum / Naturevolution https://www.makay.org/

Une bonne dose de volonté, l’esprit pionnier, une santé de fer, du ravitaillement et du matériel complet sont nécessaires pour suivre les traces des aventuriers du monde perdu sur le Makay.

Le massif du Makay, en un seul coup d'oeil
© Evrard Wendenbaum / Naturevolution

Ce massif de grès jaune érigé dans le centre-ouest de Madagascar, un peu au sud, est une zone non explorée. La biodiversité y est conservée, la difficulté d’accès y est pour quelque chose.

Une multitude de canyons profonds organisés en labyrinthe forment cette vaste nature intacte s’étalant sur 7,500 km². Une végétation propre aux milieux arides de l’ouest malgache garnit les hauts plateaux, tandis qu’une flore rappelant les denses forêts sempervirentes de l’Est de l’île pousse à la base. Des cours d’eau rugissent ici et là, sur un sol rougeoyant. Lacs en altitude, crêtes et grottes se succèdent pour donner un tout habité par une rare faune endémique. Il faut plus de deux semaines pour faire le tour.

Le Massif du Makay
© Evrard Wendenbaum / Naturevolution

Vous avez soif d’aventure et aimer le trekking ? Vous emprunterez la RN7 pour aller vous nicher dans le grand massif du Makay durant quelques jours de marche intense. Arpenter les plateaux arides, remonter des rivières, marcher dans le sable, explorer les forêts naturelles, observer des lémuriens et autres animaux du massif, traverser des canyons, escalader des rochers, … rythmeront votre quotidien. Vous participerez à l’installation du bivouac et à la vie du campement, la solidarité et l’entraide est essentielle dans ce vaste territoire vierge.