Nid de vanga
+ de visites, + de contacts, + de ventes. Votre annonce ici...

Iaroka est un parc communautaire situé dans la région d’Alaotra Mangoro. Il doit son nom à la grande rivière qui le sépare du fragment forestier de Maromizaha. Iaroka est l’une des plus belles forêts de Madagascar.

La ville à proximité est celle d’Andasibe qui se trouve à plus de 20 km de la forêt. Les constructions les plus proches sont à une douzaine de kilomètres de la forêt, l’éloignant ainsi des menaces anthropiques. Elles sont habitées majoritairement par les Betsimisaraka vivant de l’agriculture.

+ de visites, + de contacts, + de ventes. Votre annonce ici...

En plus des célèbres parcs nationaux comme Ranomafana, Isalo, Ankarafantsika, qui sont connus de tous les amateurs de biologie, Madagascar recèle des sites très intéressants mais peu connus. Par exemple – la forêt d’Iaroka, la forêt de Maromizaha et la lointaine Bemanevika. L’une des découvertes les plus intéressantes à Madagascar en 2019 est en fait la forêt d’Iaroka, où l’on observe le vanga casqué et le Mantella Baroni.

Iaroka - CascadeAbritant une riche faune et une flore luxuriante, ce parc a été fondé en 2005, suite à une surexploitation des bois forestiers depuis la colonisation, par la communauté locale appelée Firaisankina. Ce n’est qu’en 2008 que la communauté a pu avoir l’aval du ministère de l’environnement pour sa gestion exclusive. La gestion s’est avérée être efficace et c’est pourquoi, en 2014, un nouveau mandat leur a été attribué. Pour la promotion du parc, la communauté a créé l’Iaroka Discovery.

Que voir ?

Au cœur du corridor forestier de l’Est, étendez votre visite dans les parcs d’Andasibe, de Maromizaha, ou encore de Vohimana. Venez à la rencontre des habitants et participez à leurs activités comme la pêche et découvrez leurs us et coutumes. Il est également possible de visiter la fabrique locale d’artisanat créée et dirigée par l’Association de femmes Menalamba.

On retrouve dans cette forêt quelques fois, des diaphores (Propithecus diadema) qui sont apparus dans les couronnes, des petits vannas, et des Philepitta castanea à dos de velours. Mais l’Euryceros prevosti ou Eurycère de Prevost, un oiseau endémique de Madagascar, qui en fait son principal attrait touristique. On y compte également une dizaine d’espèces de lémuriens, plus de 300 espèces de plantes qui s’étend sur 3 300 ha. La forêt d’Iaroka abrite également divers reptiles tels que les serpents, les caméléons, les geckos.

Cette forêt est devenue protégée en 2006-2008, principalement en raison de la nidification du vanga casqué (Euryceros prevostii). Il faut ensuite compter environ deux heures de marche jusqu’au nid de vanga à travers une très belle forêt primaire de montagne à une altitude d’environ 1100-1200. La piste consiste en de solides montées et descentes avec de nombreuses traversées de ruisseaux et de petites rivières.

Notez que les becs des poussins sont petits, ils grandiront plus tard. Il deviendra un instrument si beau et si puissant. Le vanga a besoin d’un bec fort et plutôt long pour se repérer dans le substrat et tuer des proies de grande taille et très dangereuses comme les scolopendres, mantes religieuses, scorpions et araignées. Le vanga casqué est lui-même l’un des oiseaux les plus intéressants et les plus colorés de Madagascar ! Et il est assez grand, mesurant une bonne trentaine de centimètres. Cela vaut vraiment la peine de marcher deux heures dans un sens à travers un terrain très accidenté pour une telle beauté !

Il est à noter que le vanga casqué préfère les zones les plus reculées des massifs forestiers primaires. L’espèce est classée en danger d’extinction et est préservée dans les forêts humides de la côte est de Madagascar. Notamment dans le parc national de Masoala et dans la forêt d’Iaroka.

Mantella Baroni

Une des grenouilles les plus étonnantes de Madagascar, Mantella baroni, peut être trouvée près des ruisseaux. C’est une petite grenouille, d’environ 25-30 mm, qui mène un mode de vie terrestre. Elle est réputée très vorace et, contrairement aux autres espèces du genre Mantella. Elle chasse pendant la journée. La peau de Mantella baroni produit une toxine, mais il n’existe pas de données sur ses effets sur l’homme.Philepitta castanea à dos de velours

Bronzefly
Un gros bronzefly
Scarabée girafe
Le scarabée girafe (Trachelophorus giraffa) / femelle

Scarabée girafe

Quand y aller ?

Il est préférable de s’y rendre pendant la saison sèche pour avoir un meilleur accès aux routes.

Comment s’y rendre ?

Partant de la capitale, vous pouvez opter pour un taxi-brousse jusqu’à Andasibe. D’Andasibe à Iaroka, le seul moyen de transport est celui proposé en location par la communauté locale c’est-à-dire des vraies voitures tout terrain. Pour plus d’aventure, vous pouvez aller à pied et profiter du paysage qu’offre le site.

Où se loger ?

Aucun complexe hôtelier n’est sur place. Vous pouvez néanmoins opter pour le camping. Des espaces ont été aménagés pour cette activité. Des adresses à Andasibe peuvent également vous accueillir lors de votre séjour : Andasibe Hôtel, Indri Lodge, Hôtel Feon’Ala ou encore Mantadia Lodge.

Où manger ?

Deux options s’offrent à vous : manger localement chez les habitants en dégustant les spécialités locales ou apporter vos propres provisions pour votre séjour.