Microcebus jonahi

La famille des lémuriens s’agrandit ! Une nouvelle espèce de lémuriens vient en effet d’être découverte dans le Parc national de Mananara-Nord(nord-est de Madagascar), et dans les forêts communautaires protégées d’Antsiradrano et Madera. Il s’agit du « Microcebus jonahi« . Après plusieurs années d’etudes et de recherches, le professeur Jonah Ratsimbazafy du Groupe d’Etudes et de Recherches sur les Primates a récemment présenté leur découverte : le Microcebus jonahi. Ce dernier est donc la 113e espèce de lémuriens endémiques à Madagascar, et la 25ème espèce de microcèbe à Madagascar.

C’est un petit lémurien souris qui pèse 60g et mesure 13cm. Cette nouvelle espèce est légèrement plus grande que les 24 autres microcèbes déjà présents sur l’île.

Après 11 ans de recherche…

Fruit de plus d’une décennie de recherches, le Microcebus jonahi a été découvert, grâce à la collaboration de 27 scientifiques internationaux. Ce type de découverte témoigne de la richesse de la biodiversité de Madagascar. Pour rappel, 5% de la biodiversité mondiale se trouve à Madagascar et 20% des primates au monde, c’est-à-dire nos chers lémuriens. Parce qu’ils sont des agents polinisateurs et dispersent les graines lorsqu’ils se nourrissent de fruits, plusieurs espèces de plantes peuvent continuer à exister. Leur conservation est de la plus haute priorité.

Les 113 espèces existantes de ces petits mammifères sont dispersées dans plusieurs parcs nationaux et réserves naturelles à travers tout le territoire national. Ces aires protégées permettent aussi de découvrir ce qui fait de Madagascar le plus grand sanctuaire insulaire de la nature de l’Océan Indien, à savoir : sa flore, elle aussi incroyablement endémique (jusqu’à 80% d’endémicité), ses oiseaux, ses batraciens et les reptiles (caméléons, serpents, lézards, tortues), et bien d’autres encore.

Microcebus jonahi, une espèce nouvellement découverte, mais déjà en danger d’extinction

Attristé, le professeur Jonah Ratsimbazafy avait déclaré « A quoi bon découvrir une nouvelle espèce aujourd’hui alors qu’elle disparaîtra demain ». Le Microcebus jonahi est déjà une espèce menacée dans la liste rouge de l’UICN. Les zones protégées sont des zones de protection pour les lemuriens, en danger d’extinction. 103 des 107 espèces de lémuriens de Madagascar figurent sur la liste rouge de l’UICN.

Notons enfin que l’animal endémique a été baptisé Microcebus jonahi ou « microcèbe de Jonah » en hommage au grand primatologue international, le Professeur Jonah RATSIMBAZAFY, qui s’avère être un fervent défenseur de la nature de Madagascar et des lémuriens en général. Ce primatologue malagasy a consacré le travail de sa vie à la conservation des lémuriens malagasy.