La cascade de Ranomafana
+ de visites, + de contacts, + de ventes. Votre annonce ici...

Le parc de Ranomafana est situé près de la ville de Fianarantsoa dans le sud de l’île et couvre près de 41 600 hectares de forêt tropicale humide. Aventurez-vous dans les dédales forestiers et découvrez des espèces que vous ne verrez nulle part ailleurs sur l’île, notamment des espèces en voie de disparition. Le parc est entouré de massifs montagneux où il est possible de faire des randonnées incroyables qui ne manqueront pas de ravir les plus sportifs. Au moment de sortir du parc, vous tomberez nez à nez avec une piscine thermale et ses bains avoisinant les 38°C, réputée pour ses vertus bienfaisantes, une petite pause détente bien méritée après de longues heures de marche ! Le parc national Ranomafana couvre une grande superficie (environ 400 km2) et comprend des montagnes couvertes de forêt tropicale primaire et secondaire, ainsi que plusieurs ruisseaux et cascades menant à la rivière Namorona.

Comment y aller ?

Lors de votre voyage vers le sud de Madagascar depuis Antananarivo par la RN7, vous devez vous arrêter au parc national de Ranomafana, une étape populaire sur la plupart des itinéraires de Madagascar. Il y a deux routes à partir de la RN7 : la route goudronnée RN45 juste au nord de Fianarantsoa ou la RN25 qui est principalement une piste de terre. Elles ont une distance similaire.

+ de visites, + de contacts, + de ventes. Votre annonce ici...

La ville de Ranomafana était à l’origine populaire en raison de ses thermes (le nom Ranomafana signifie itérativement “eau chaude”), mais aujourd’hui, l’attraction principale est le parc national. Créé en 1991 pour protéger deux espèces de lémuriens bambous en particulier (le bambou doré et le grand lémurien bambou, ce dernier ayant été découvert par le Dr Patricia Wright en 1986).

Le parc national de Ranomafana est fantastique pour toute la faune, et pas seulement pour les lémuriens bambous, puisqu’on y trouve 10 autres espèces de lémuriens, plus de 100 espèces d’oiseaux ainsi que des caméléons, des geckos à queue de feuille, des charançons à cou de girafe, des grenouilles et une diversité de plantes comme les orchidées, les palmiers, les fougères et les bambous. Lors d’une randonnée typique, vous avez des chances de voir trois à cinq espèces de lémuriens. Vous pouvez y trouver 12 espèces

Où se loger ?

Setam Lodge est un excellent endroit pour séjourner. Il offre une vue imprenable sur la forêt tropicale et est l’hôtel le plus proche de l’entrée du parc national (seulement 15 minutes de marche), alors que la plupart des hôtels de la région sont à une courte distance en voiture. Assurez-vous de réserver à l’avance car cet hôtel est très populaire.

Que faire ?

L’entrée du parc se trouve sur la route principale RN25, à environ 6 km de la ville. Les guides ont tendance à attendre à l’entrée le long de la route et vous escortent jusqu’à la billetterie. Vous y trouverez des photos et des informations générales, ainsi que des toilettes et une petite boutique de souvenirs qui vend des produits artisanaux locaux. Il y a plusieurs sentiers à choisir, allant d’une heure ou deux à une journée entière de randonnée. Une randonnée modeste de 6 heures vous permettra de couvrir une bonne partie de la forêt tropicale et d’observer la vie sauvage. Tous les guides sont accompagnés d’un observateur dont le rôle est d’aller à la recherche des animaux et de diriger le guide vers eux. Peu de temps après être entrés dans la forêt tropicale, il est probable pour vous de trouver des lémuriens bruns à front roux, puis, peu après, un groupe de lémuriens bambous dorés (l’une des espèces clés de ce parc national). Parmi les autres espèces que vous allez rencontrer dans le parc, il existe toute une gamme d’oiseaux : Le rouge-gorge pie de Madagascar, le tisserand de Nelicourvi, l’oiseau soleil souimanga, le vanga à queue rouge, le gobe-mouche du paradis de Madagascar et l’oiseau soleil asity ainsi que des geckos à queue de feuille satanique et des caméléons.