Les Massifs d'Andringitra sont célèbres pour la beauté de leurs paysages, mais aussi pour leur endémisme végétal local élevé.

La province de Fianarantsoa renferme bien des merveilles. Sur la région de Haute Matsiatra, le massif de l’Andringitra déploie sa suprématie sur une soixantaine de kilomètres. Cette zone est classée parmi les plus beaux cadres de la Grande Île. Pour les passionnés de randonnées ou de trekking, ce massif reste une destination idyllique.

Un écosystème riche

Andringitra offre une biodiversité incomparable. En effet, un écosystème atypique gouverne en ses lieux. L’ensemble du biotope terrestre se divise en trois catégories à savoir : une forêt tropicale à basse altitude, une forêt de montagne et la végétation alpine. Vu sous cet angle, le massif est le refuge de nombreuses espèces endémiques.

Par ailleurs Andringitra signifie « là où il y a des plantes rabougries ». Il porte bien son nom. À dire vrai, la végétation des hautes montagnes est dit en mosaïque. Les forêts peuvent constituer à habitat pour d’autres types de plantes telles que des orchidées, des aloès, des plantes épiphytes, des fougères arborescentes, des palmiers, des pachypodes et des bambous. Pour féru d’ornithologie, Andringitra a de quoi les satisfaire. Le massif recense environ une centaine espèce d’oiseaux comme le Vanga, le Bulbul de Madagascar et le rollier terrestre. Des reptiles, batraciens et tous types de mammifères occupent également le massif.

Que faire à Andringitra ?

Le Pic Boby et le Parc National d’Andringitra font la renommée de cette région. Le trekking est l’activité phare de ce petit bout de terre. De plus, le trek est un excellent moyen pour parcourir le Pic Boby et de voir le parc. En dehors de la richesse naturelle, ce parc est un centre de recueillement pour les amoureux de randonnée. De surcroit, la réserve naturelle est le siège de nombreuses croyances. Il est possible faire la découverte d’une forêt sacrée accompagnée d’un guide touristique. Cependant, il est coutume de ne pas cueillir ses plantes. Cette prohibition s’applique également pour les lacs et les chutes d’eau environnantes. Les profanées sont un véritable sacrilège. Pour rendre votre séjour inoubliable à Madagascar, la visite du parc est idéal pour enrichir votre culture.